Tropical Cyclone Imani par NASA Goddard Photo and Video via Flickr cc
Tropical Cyclone Imani, par NASA Goddard Photo and Video (Flickr/CC)

A un moment où le parlement presse le gouvernement de répondre certaines questions sur des milliards débloqués pour l’état d’urgence décrété après le passage de l’ouragan Sandy en 2012, la saison cyclonique vient d’ouvrir officiellement ce samedi 1er juin.

Selon toute vraisemblance, le gouvernement cherche à fuir le parlement pour ne pas répondre aux questions liées aux milliards décaissés dans le cadre du fond d’urgence décrété suite au passage de Sandy, il y a 8 mois environ.

Apres avoir boudé plusieurs invitations des Parlementaires pour le Renforcement Institutionnel (PRI), bloc minoritaire de la chambre des députés, le gouvernement continue son petit jeu de cache-cache avec le Sénat.

Si nos ancêtres ont utilisé le marronnage pour se libérer du joug esclavagiste inhumain et de la férocité des colons français, aujourd’hui nos dirigeants l’utilisent pour ne pas rendre compte à la nation.

Quel revers !

De toute façon, on rend compte à ceux qui vous ont élu. Ce rôle constitutionnel qu’a le parlement pour contrôler l’exécutif semble être aliéné. Je n’en dirai pas plus. Le gouvernement s’est enfin décidé de répondre à la convocation du Sénat, ce mardi 4 juin 2013.

Des prévisions menaçantes

Alors que le livre de la saison cyclonique 2012 reste encore ouvert dans le chapitre des milliards, ce samedi 1er juin au matin j’entends un journaliste rappeler qu’on vient d’entrer officiellement dans la saison cyclonique 2013. En bon croyant que je suis, je demande à Dieu, au milieu d’un soupire, de nous préserver.

12 cyclones prévus sur Haïti ! Pourvu que ces prévisions soient comme les promesses d’aide faites souvent à Haïti par l’internationale. Ce ne sera pas mal non plus, si ces prévisions prennent la forme des discours de nos dirigeants. Ainsi, de ces 12 cyclones, on en aura peut-être un. Suivez mon regard.

Comme à l’accoutumé, le centre d’opération d’urgence va donner une conférence de presse pour demander à la population de ne pas traverser les rivières en crue, de déplacer les têtes de bétails vers les montagnes et blablabla. Je parie que quelqu’un qui suit de prêt les trois dernières conférences de presse de ce centre peut vous la réciter.

Toujours les mêmes discours, les mêmes actions qui ne valent que dalle. Le Service National de la Météorologie (SNM) annonce l’ouverture officielle de la saison cyclonique. Quelque temps après un cyclone passe et ravage tout sur son passage. Des parents pleurent des proches disparus, des dégâts matériels sont enregistrés.

Ayiti, tabula rasa par Abode of Chaos via Flickr cc
Ayiti, tabula rasa, par Abode of Chaos (Flickr/CC)

Des étrangers cherchent les clichés crève-cœurs pour s’assurer d’un bon financement l’année prochaine.

Le gouvernement envoie ses sympathies à la population et par la suite décrète l’état d’urgence. Des milliards encaissés. Le temps de présenter le rapport de l’action post saison cyclonique, une nouvelle saison cyclonique arrive.

Ainsi va la vie. Un cycle infernal pour n’arriver qu’à remplir certaines bourses déjà bien remplies au détriment de toute une nation.

The following two tabs change content below.
Wilney Taris
Communicateur social, Wilney Taris a vu le jour dans la région nord d’Haïti. Il travaille comme attaché de presse et donne sa collaboration à Mélodie FM, une station de radio de la capitale. A travers ce blog, il souhaite partager avec vous sa façon de voir les choses dans son pays Haïti, la première république nègre indépendante du monde. Dans ses billets, l’emphase est mise sur la vie sociale, toutefois il peut varier ses sujets selon ses caprices
Wilney Taris

Derniers articles parWilney Taris (voir tous)